lundi 24 juillet 2017

Les Chroniques d’une Ferme Urbaine - 7.24.17



Les poules arrivent tranquillement a l'age adulte. Après 17 semaines, nous avons notre premier œuf. Les poules commencent généralement a pondre entre 17 et 24 semaines. En plus de servir de "machines a recycler", nos quatre poules devraient nous apporter un niveau d’indépendance en œufs bio non négligeable.




Nous avons aussi passé beaucoup de temps a fortifier, isoler agrandir, organiser et optimiser le poulailler, notamment en rajoutant une nouvelle section pour plus de place et une enveloppe supplémentaire pour augmenter le résistance au froid.

Cette enveloppe "anti-froid" est la vielle palissade en bois que nous avons recycler pour ce projet...




Le maintient de la Ferme Urbaine reste le plus simple et rustique possible, pour réduire la pollution sonore et l'utilisation d'outils complexes et surtout gourmands en carburants et énergies.

Le moteur principale de cet espace urbain étant la production, l'intention reste de produire d'une manière saine, cohérente et durable.




L'unique récupérateur d'eau pour le moment ( faute de temps ) fonctionne parfaitement et nous approvisionne en eau de pluie pour l'arrosage des tomates et l'eau potable des abeilles...

La pollution et le gaspillage de l'eau potable est selon moi le plus gros problème que notre civilisation va devoir confronter ces 20 prochaines années. Un "jardin BIO" sans une structure durable d’approvisionnement en eau potable est une stratégie "1 pas en avant, 3 pas en arrière".

Nous avons connu "la guerre du feu", nous connaîtrons "la guerre de l'eau".

La construction de la serre en août va intégrer une multitude de tonneaux pour récupérer l'eau de pluie. Nous préférons l'utilisation d'une multitude de tonneaux a la mise en place d'une cuve unique et plus imposante. Les tonneaux peuvent être facilement ajoutés, modifi
és, retirés, bougés, adaptés, réparés...




La palissade du versant sud est installée...ainsi que le seul point d’entré du jardin. La porte est un mélange de matériaux recyclés qui traînaient dans le garage. Principalement de la taule ondulée.

Les tomates poussent très bien.





Du mouvement du coté des abeilles. Principalement, une de nos deux ruches a essaimé...ce qui est un signe de force et d’indépendance. Un moment impressionnant et magique ( vidéos sur Instagram )

Nous avons cependant eu de la chance et le nouvel essaim, récupéré chez le voisin dans un pommier, est maintenant notre troisième ruche.

Bref, les abeilles, elles aussi, travaillent a se rendre indépendantes et autonomes pour l'hiver a venir...et nous apprenons a les laisser travailler.






Nous avons quatre arbres fruitiers. Le cerisier, le plus vieux des quatre, vient de nous donner 25 kilos de cerises. Nous passons nos soirées a faire des confitures pour nos réserves personnelles mais aussi pour les amis et voisins.

Reconnecter avec les cycles naturels est une sensation formidable. Des temps d'abondance et de surplus interrompus par des temps de carence et de manque: C'est encore et toujours la cigale et la fourmi.





La palissade du versant nord a elle aussi été démolie et une nouvelle a été remontée. Un bout de terrain assez important a été récupéré.

Sous le pin et adossé a la nouvelle palissade nous allons intégrer le composte.

Photo AVANT / APRÈS




Nous avons aussi intégré un four solaire a nos stratégies de résilience alimentaire.

Le four solaire permet de cuisiner en utilisant l’énergie du soleil ce qui peut être interessant comme système de support pour une base autonome durable, après bien sur un bon système au bois et au gaz.

Pour les systemes vitaux comme l'eau, la nourriture et l'energie: 


3 c'est 2.   
2 C'est 1. 
1 c'est rien...

Il y a une multitude de fours solaire sur le marché.
Après des mois de recherches comparatives, notre choix s'est arrêté sur le SOLCOOK ALL SEASON.

Les autres fours solaire sont peut être très bien, mais le SOLCOOK a plusieurs avantages:
- Bon marché.
- Simple d'utilisation.
- Léger et plat (on peut le mettre dans la voiture).
- Et surtout: Orientable (il peut s'adapter a la course du soleil).


Nous étions plutôt sceptique, mais notre premier plat a été un franc succès: du poulet avec des pommes de terre et des choux de Bruxelles. Temps de cuisson: 3.5 heures.








Stay Safe.




17 commentaires:

  1. Bel exemple: merci et bonne continuation

    RépondreSupprimer
  2. Impressionnant, et je partage ton avis sur plusieurs tonneaux en lieu et place d'une grande cuve, ne pas mettre tous ces œufs dans le même panier devrait être un assez bon leitmotiv de la résilience...
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  3. Salut

    Super tout ça, en plus hyper motivé pour le four solaire, j'ai envie de tenter le truc, j'ai maté les prix, certain sont donnés.
    Content que ça se passe comme ça pour toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui nous sommes satisfait du four solaire...
      :)

      Supprimer
  4. Re salut

    Pour cuisiner avec le cuiseur solaire, les ustensiles de cuisines, casseroles, poêles, plats sont particuliers ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pour optimiser le truc il y a des plats qui font mieux le boulot que d'autres...

      Supprimer
  5. Très bel exemple à suivre mais ma question est hors sujet:
    Avez vous été impactés par l'incendie qui sévit dans le Montana?
    Donne nous des nouvelles

    RépondreSupprimer
  6. Salut Volwest, je me demande quels sont les 3 autres arbres fruitiers, que vous avez. Je crois me souvenir que tu nous les as déjà présenté dans une vidéo. Mais du coup, je suppose que vous n'en n'avez pas en pot. Ma copine et moi avons 2 figuier, 1 oranger, 1 citronnier, 1 kumquat, 1 kiwi, 1 physalis et autres, rhubarbe, fraise, plantes aromatiques, quelques menthes... Certes les récoltent sont loin d'être abondantes, toutefois, cela permet d'acclimaté une espèce fragile pour la région, faire semences et boutures, se former et en plus ça donne un coté vivant et accueillant à notre terrasse. Voilà pour mon commentaire à la base mais je me permet de solliciter ton avis, concernant la rencontre RSF 38, je serais honoré que tu me dise ce que tu pense du retour de la première rencontre et le serai bien plus, de présenter tes suggestions lors de la 2eme rencontre Vendredi prochain. En tout cas, merci pour ton article et bon courage pour la suite. Bien à vous!

    RépondreSupprimer
  7. En Australie, ils transforment la piscine en gros réservoir durant les saisons sèche. Comme elles étaient déjà en place.... Avec le drain de fond, ça permet de garder l'eau propre pour les animaux.

    RépondreSupprimer
  8. Ça fait plaisir de te lire et de découvrir l'évolution de ta ferme, sans être un retour en arrière, on retrouve un peu le ton de tes anciens articles. Merci pour ce nouveau partage ! Stay safe :)

    RépondreSupprimer
  9. Salut Volwest,

    Quelle est la taille totale de votre terrain ?

    Merci,

    GF

    RépondreSupprimer
  10. je me demande si une baisse démographique et du coup une baisse du prix des terrain, un moins grand interet des hypermarché pour les zones reculé ne serait pas favorable a se genre d'initiative

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Vol,

    Voir ton projet de ferme urbaine se concrétiser et déjà lancé aussi rapidement dans sa phase de production, c'est, pour nous qui suivons ton blog, un vrai bonheur de voir cette nouvelle étape comme un aboutissement de ton cheminement, ou tout au moins une étape essentielle (d'après ce que j'ai compris, ton logement précédent était une location qui limitait tes marges de manoeuvres). C'est une mise en application et une démonstration fidèle aux idées véhiculées ici, et devient donc du coup, beaucoup plus que des idées...

    Comme sans doute nombre de tes lecteurs, je suis heureux pour toi et ton épouse de voir se projet se concrétiser, et c'est aussi un encouragement pour nous qui sommes dans nos propres démarches de préparation et de projets. Merci encore pour tout ce que tu partages ici. C'est quelque chose qui prend tout sens à notre époque.

    J'en profite au passage pour te faire savoir que j'ai écrit une réflexion là dessus en te citant et en reprenant quelques phrases de tes anciens billets :

    https://medium.com/@titou/passer-du-rôle-passif-de-spectateur-victime-à-celui-dacteur-de-notre-propre-bien-être-dans-le-3b7eceddb4a3

    Stay Safe

    Titou

    RépondreSupprimer